MARATHON DORDOGNE PÉRIGORD CANOË-KAYAK

"Il se peut qu'un jour la France cesse d'exister, mais la Dordogne survivra tout comme les rêves dont l'âme humaine inlassablement se nourrit" Henry Miller


Marathon Dordogne-Périgord Canoë-Kayak

Marathon Dordogne-Périgord Canoë-Kayak

C'est la même volonté qui anime les organisateurs du Marathon de Saint-Julien-de-Lampon à Castelnaud-La-Chapelle depuis bientôt deux décennnies. C'est celle de faire se cotoyer les champions et les débutants, ceux qui s'entrainent plusieurs fois par jour et ceux qui ne naviguent qu'une fois par an, les licenciés FFCK et ceux qui ne manoeuvrent la pagaie qu'occasionnellement. C'est la volonté de faire apprécier cette activité physique exceptionnelle au coeur d'une nature préservée et encore sauvage dans les tronçons de parcours non ou peu habités, de sentir au bout de ses bras, la vibration de la rivière tantôt apaisée et rassurante, tantôt tumultueuse et inquiétante. C'est ce moment incomparable où, le pratiquant se sent unique, loin du bruit du monde, dans un temps suspendu où les tracasseries du quotidien sont oubliées. 

C'est dans les embarcations d'équipage, un travail d'équipe, où chacun est solidaire de l'autre et aux ordres du barreur. C'est une pratique collective émoustillée par le désir d'aller plus vite que le bateau voisin où, s'il est dans une lointaire ligne de mire, d'essayer de le rattraper en s'aidant de repères alléatoires de distances... Ce sont les bras douloureux et les fessiers qui cherchent désespéremment une nouvelle position moins inconfortable. Ce sont les vagues souvenirs enmélés des noms des villages traversés, villages tellement différents des images perçues lors des traversées en voiture, à vive allure. Changement de point de vue, changement de rapport au moment qui passe et à la perspective qui fausse la distance. C'est une nouvelle confrontation au temps, à l'effort, à la météorologie, à l'équilibre, à l'objectif, aux rapports humains. Faire du bateau seul ou à plusieurs, c'est une école de vie en miniature. Unité de temps et unité de lieu qui s'écoulent au rythme de la rivière.

La rivière Dordogne offre des points de vues incomparables, des bancs de sable où l'été il fait bon paresser, des gravières avec une faune craintive au passage des rameurs, des villages perchés sur des coteaux et des chateaux à l'équilibre improbable nichés sur des bords de falaises rongées par les fureurs du fleuve aux époques glaciaires. 

Cette approche est une des plus belles pour découvrir ce Périgord Noir longtemps situé hors des routes importantes mais qui a su attirer depuis des millénaires un peuple en itinérance, un peuple d'artistes mystérieux, d'épicuriens, un peuple proche de son milieu naturel, en osmose avec les éléments de la Nature. L'Homme n'est certainement pas né dans ces vallées de la Vézère et de la Dordogne, mais il a su s'y installer depuis des temps immémoriaux en respectant son cadre de vie.

Notre région bénéficie d'un climat tempéré, comme le sont les humeurs de ses habitants, tempérance, acceuil, savoir-vivre, savoir-être mais aussi volonté farouche d'ouverture et de rencontre de l'autre, ouverture à celui qui est de passage comme l'ont été, au cours des âges, tout ces corridors fluviaux qui permettaient des déplacements des hommes et des animaux des contreforts du Massif Central aux rives océanes. Une histoire de la navigation s'est écrite ici durant des siècles.

Notre territoire bénéficie d'une aura et d'un prestige auprès de nos visiteurs français et étrangers et a su inspirer les peintres, les cinéastes, les poètes et les écrivains. Citons Henry Miller, dans "Le Colosse de Maroussi": "il se peut qu'un jour la France cesse d'exister, mais la Dorodgne survivra tout comme les rêves dont l'âme humaine inlassablement se nourrit".  L'Homme en son âme, ses peintres préhistoriques, l'ont sondé bien avant nous et particulièrement dans cette région. 

Le Marathon et le Semi-Marathon, sont des moments privilégiés, où chacun peut cotoyer l'autre, moments d'échanges, de partage, d'efforts, où se cotoient les jeunes minimes et les vétérans barbus, les citadins équipés pour une rapide photographie d'un paysage trop tard surpris au détour d'une courbe de la rivière, le champion qui trouve que tous ces C9 sont décidémment bien trop lents, celui qui d'habitude affronte les vagues de la mer et celui qui navigue en eau calme.

Bref, il est indispensable de venir découvrir ou redecouvrir notre rivière encore sauvage et sa vallée, particulièrement en ce début d'automne lumineux, loin de l'autoroute fluviale estivale, qu'elle est parfois, sur ses tronçons rejoignant certains de ses "plus beaux villages de France". 

Venez pagayez avec nous, c'est l'assurance de partager un moment riche en émotion et d'engranger un plein de souvenirs. 

Nous vous attendons! Soyez les bienvenus.

Chabatz d'entrar en Perigord!  *

Les organisateurs du Marathon

 

* Soyez les bienvenus en Périgord (mot à mot: Finissez d'entrer en Périgord)

Document associé

  1. pdf

    Flyer Marathon

    Télécharger le document

Participer au site : news photo video
avatar Se connecter